Dom Juan de Molière (1665)
 

 

Hit-Parade


Classe : Première BAC PRO
Edition utilisée : Photocopies du texte intégral tiré de A.B.U.
Manuel utilisé : Foucher Bac Pro (1996)
Durée de la séquence :
10 heures
Auteur : Christophe Escartin
Sur LHG depuis le : 02/03/2000

 


SEANCE N°1 :
LES CARACTERISTIQUES DU THEATRE

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Rappel des principales caractéristiques et fonctions du théâtre
  • Vérifier les acquis des élèves

Déroulement de la séance (2 heures)

  1. Le texte théâtral (à l'oral, classe entière) :
  • qu'est-ce qui distingue le texte théâtral des autres types de textes ?
  • noter au tableau les caractéristiques relevées
  • lecture par un élève des "clés d'accès" (manuel p.90)
  • explication de la double énonciation par le professeur
  • exercice sur les apartés (exercice 3 manuel p.91)
  • correction de l'exercice en classe entière
  • trace écrite (1. Le texte théâtral)
  1. L'action : explication du professeur puis trace écrite
  2. Les principaux genres dramatiques :
  • à l'oral, classe entière : que connaissez-vous comme genres dramatiques ? (définir "drame" si nécessaire)
  • lecture silencieuse des tableaux présentant les caractéristiques de chacun des genres (manuel p.118)
  • exercice de distinction des genres (exercice 2 p.119)
  • correction de l'exercice par le professeur

Trace écrite

1. Le texte théâtral

Il faut distinguer d'une part les indications scéniques (ou didascalies), qui sont destinées à faire comprendre au lecteur ce qui est vu et entendu par le public indépendamment de ce que disent les acteurs (décors, costumes, gestes, intonations ; titre de la pièce, liste des personnages, indications d'actes et de scènes), et d'autre part le texte des répliques.
Le texte dit par les acteurs peut prendre diverses formes : la tirade, l'aparté, le monologue.

Le texte de théâtre :

  • est fait pour être joué : il demande un lieu spécifique, une scène, des acteurs, des spectateurs ;
  • mais aussi, il peut être lu comme n'importe quel texte : c'est un texte littéraire.

Le théâtre a donc deux niveaux d'énonciation parallèles :

2. L'action

L'action est divisée en grandes unités : l'acte et la scène.
Dans le théâtre classique, l'acte est caractérisé par un lieu scénique particulier et constant. Une pièce classique comporte trois ou cinq actes, divisés chacun en cinq ou six scènes.
Un changement de scène correspond à l'arrivée ou au départ d'un ou de plusieurs personnages sur la scène. Les allées et venues des personnages sont indiquées dans le texte soit par l'intermédiaire de didascalies, soit dans les propos tenus par un personnage.

3. Les principaux genres dramatiques

Cf. manuel p.118


Séance précédente

SEANCE N°2 :
ENTREE DANS DOM JUAN DE MOLIERE (Acte I, Scène 1)

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Comprendre les fonctions d'une scène d'exposition
  • Percevoir l'intrigue annoncée dans Dom Juan

Déroulement de la séance (1 heure 30)

  1. Vérification des connaissances des élèves sur Molière
  2. Lecture par le professeur de "Histoire d'un mythe : Dom Juan" (manuel p.125)
  3. Développement du mythe de Don Juan par le professeur :
  • histoire de Don Juan de Tenorio
  • la pièce du moine Tirso de Molina
  • la Commedia dell'arte
  1. Les fonctions d'une scène d'exposition :
  • vérification à l'oral des acquis des élèves
  • explication orale du professeur
  • trace écrite (1. Les fonctions d'une scène d'exposition)
  1. Distribution et lecture silencieuse de la scène
  2. Explication de la scène, à l'oral, classe entière :
  • le rideau se lève sur une conversation déjà en cours : illusion d'une histoire déjà commencée
  • les éléments d'une comédie : maître/valet (place du valet dans les comédies de Molière) ; tirade bouffonne de Sganarelle (sur le tabac)...
  • les éléments du portrait de Dom Juan
  1. Devoir à faire pour la séance suivante : A partir de la scène d'exposition, dresser une premier portrait de Dom Juan en une quinzaine de lignes. (correction au début de la séance 3)

Trace écrite

1. Les fonctions d'une scène d'exposition

C'est par la mise en scène et le dialogue que, dès la première scène, l'auteur projette le spectateur dans un cadre, dans une fiction :

  • la didascalie initiale plante le décor ;
  • le dialogue théâtral dévoile le nom des protagonistes, leur classe sociale, leur caractère, les liens qui les unissent, les rivalités qui les déchirent.

La scène d'exposition présente donc la situation initale de la fiction et amorce l'intrigue.

Intrigue : agencement des divers événements qui vont se succéder, pendant lesquels des personnages s'affrontent pour des raisons diverses.

2. La scène d'exposition de Dom Juan

La scène d'exposition de Dom Juan permet de dresser un portrait du personnage principal à partir de ce qu'en dit son valet Sganarelle.
Dom Juan est un riche noble marié à Done Elvire. Pourtant, celui-ci est un séducteur et même "un épouseur à toutes mains". Il est également indifférent à la religion. On peut donc en déduire que Dom Juan est quelque peu en marge des règles établies par le société du XVIIe siècle.


Séance précédente

SEANCE N°3 :
DOM JUAN ET SGANARELLE (Acte I, Scène 2)

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Cerner les deux personnages principaux
  • Comprendre ce qu'est le libertinage

Déroulement de la séance (1 heure 30)

  1. Distribution de l'acte I
  2. Lecture silencieuse de la scène
  3. Lecture par deux élèves de la scène
  4. A l'oral, en classe entière : quels sont les principes de Dom Juan sur l'amour ?
  5. Individuellement, par écrit : relevez le champ lexical qu'il utilise. (la guerre)
  6. A l'oral, en classe entière :
  • quel protrait moral peut-on dresser de Sganarelle ?
  • quelles relations entretient-il avec Dom Juan ?
  1. Trace écrite (Dom Juan ; Sganarelle)
  2. A l'oral, en classe entière : qu'est-ce qu'un libertin ?
  3. Lecture par le professeur de "La pensée libertine" (manuel p.127) puis explication (avec questions des élèves)
  4. Trace écrite (Qu'est-ce que le libertinage ?)
  5. Demander à lire la fin de l'acte pour la séance suivante

Trace écrite

Dom Juan

Il expose ses principes sur l'amour et sur son propre comportement amoureux. C'est pour lui une sorte "d'art de vivre" qu'il a choisi, une forme de "défi militaire".

Sganarelle

Lorsqu'il est avec son maître, Dom Juan dirige le dialogue : il lui donne la permission de s'exprimer. Dans certaines situations, le maître impose à son serviteur le rôle de bouffon.

Qu'est-ce que le libertinage ?

Par définition, un libertin est une personne qui pense librement. Les libertins limitaient le rôle de Dieu à celui d'ordonnateur, sans aucun pouvoir sur le destin des hommes.
Les libertins méprisaient le mariage car cette union était incompatible, selon eux, avec le tempérament humain naturellement inconstant.


Séance précédente

SEANCE N°4 :
DOM JUAN ET DONE ELVIRE (Acte I, Scène 3)

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Percevoir les enjeux de la scène (faire ressortir la "misère" de Dom Juan et donner de la profondeur au mythe de Dom Juan)
  • Comprendre les valeurs morales du XVIIe siècle

Déroulement de la séance (1 heure)

  1. Demander à un élève de faire un résumé oral de la scène
  2. Question 1 (manuel p.129) : Comment Dom Juan se conduit-il avec son épouse ? En quoi son attitude illustre-t-elle sa démonstration de la scène précédente ? Est-elle celle d'un "honnête homme" ?
  3. Lecture par le professeur de "L'idéal de l'honnête homme" (manuel p.129) puis explication
  4. Question : Pourquoi Dom Juan demande-t-il à Sganarelle d'intervenir ? (pour se débarrasser de Done Elvire)
  5. Explication par le professeur de comment Dom Juan se débarrasse de Done Elvire :
  • la conquête d'Elvire est terminée et la passion est éteinte
  • elle appartient au passé et seul le présent intéresse Dom Juan
  • il a un autre amour en tête
  • Elvire lui demande des comptes or Dom Juan permet cette attitude au seul Sganarelle
  1. Individuellement, par écrit, puis mise en commun : Quel champ lexicalpermet de relever l'hypocrisie de Dom Juan ? (champ lexical de la sincérité)
  2. Trace écrite (Dom Juan se débarrasse de Done Elvire)
  3. Question 2 (manuel p.129) : Quels sentiments habitent tour à tour Done Elvire ? (illusions ; peu d'espoir ; indignée)
  4. Question 4 (manuel p.129) : Quelles facettes de la noblesse réprésentent les deux personnages ? (Done Elvire est le symbole de l'idéologie morale et religieuse de la noblesse du XVIIe siècle)
  5. Trace écrite (Deux images de la noblesse)
  6. Distribution de l'acte II (à lire pour la séance suivante)

Trace écrite

Dom Juan se débarrasse de Done Elvire

Dom Juan tente de se débarrasser de Done Elvire :

  • en demandant à Sganarelle d'intervenir dans une conversation intime ;
  • en jouant l'hypocrite ;
  • en lui révélant qu'il n'a plus de sentiments pour elle.

Dom Juan, le libertin, est donc loin d'être un "honnête homme".

Deux images de la noblesse

Les deux époux offrent deux images de la noblesse : l'idéal et la pureté d'un côté, le libertinage de l'autre.
Done Elvire une jeune femme de famille noble marquée par une culture et un conformisme particuliers à son rang. Elle est donc le symbole de l'idéologie morale et religieuse de la noblesse du XVIIe siècle.


Séance précédente

SEANCE N°5 :
DOM JUAN ET LES PAYSANNES (Acte II, Scène 4)

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Affiner le portrait de Dom Juan
  • Repérer les éléments du comique

Déroulement de la séance (1 heure)

  1. Vérification orale, en classe entière, de la lecture de l'acte :
  • comment arrive-t-on à cette situation ?
  • que cherche Dom Juan en séduisant les deux paysannes ?
  1. Trace écrite (Dom Juan, un "épouseur à toutes mains")
  2. Lecture par trois élèves de la scène
  3. Question à l'ensemble de la classe : comment la jalousie de Charlotte et de Mathurine est-elle aiguillonnée par Dom Juan ?
  4. Individuellement, par écrit, puis mise en commun : étudiez précisément le comique de cette scène (enchaînement des répliques, accent d'Ile-de-France, jeux de scènes, apartés...).
  5. Trace écrite (Le comique de la scène)
  6. Distribution des actes III et IV (à lire pour la séance suivante)

Trace écrite

Dom Juan, un "épouseur à toutes mains"

L'acte II nous permet de confirmer ce que nous avions appris dans l'acte premier : le plaisir de la conquête amoureuse de Dom Juan se traduit ici par deux promesses de mariage successives à deux jeunes paysannes, Mathurine et Charlotte. Cela correspond parfaitement à l'expression "épouseur à toutes mains" qu'utilise Sganarelle dans la scène d'exposition.
La scène 4 nous permet donc de découvrir un peu plus le personnage principal de la pièce.

Le comique de la scène

On distingue différents types de comique au théâtre :

  • le comique de mots désigne les répétitions, les jurons, les jeux de mots, les calembours prononcés par les personnages ;
  • le comique de gestes désigne l'ensemble des jeux de scène qui provoquent le rire des spectateurs ;
  • le comique de caractères repose sur la psychologie des personnages qui prêtent à rire (le vieillard, l'avare...) ;
  • le comique de situation est créé par l'enchaînement des événements, par exemple les rencontres fortuites, les quiproquos, les personnages cachés, etc.

Molière a voulu donner à l'acte II un ton essentiellement divertissant. La seule condition sociale des personnages fait rire le public de la ville. De plus, la scène 4 associe les différents types de comique du théâtre. On pourrait donc considérer cet épisode avec les deux paysannes comme un jeu spectaculaire et divertissant.


Séance précédente

EVALUATION
(1 heure)

Séance suivante

Dom Juan, III, 2
Pour consulter le texte, cliquez sur le titre.

(4 points) Deux personnages différents

  • En quoi la pensée du pauvre est-elle opposée à celle de Dom Juan ?
  • Justifiez votre réponse à partir de ce que les deux premiers actes nous ont appris sur Dom Juan.

(4 points) Le jeu de Dom Juan

  • Que cherche à faire Dom Juan lorsqu'il joue avec le Louis d'or ?
  • Pourquoi peut-on dire que Sganarelle est le complice de Dom Juan dans ce jeu ?

(6 points) Le comique de la scène

  • Quel type de comique pourrait être utilisé dans le jeu de Dom Juan avec le Louis d'or ?
  • écrivez des didascalies pour le passage de "Dom Juan - Voilà qui est étrange (...)" à la fin afin de mettre en évidence ce comique.

(4 points) Sganarelle

L'expression " deux et deux sont quatre et quatre et quatre sont huit " utilisée par Sganarelle n'est pas de lui.

  • Qui l'a prononcée et à quel moment de la pièce ?
  • Qu'est-ce que cela révèle sur le personnage de Sganarelle ?

(2 points) Présentation, orthographe, syntaxe...


Séance précédente

SEANCE N°6 :
DOM JUAN ET DOM LOUIS (Acte IV, Scène 4)

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Etudier les relations père-fils
  • Appréhender les notions de rang et de fortune au XVIIe siècle

Déroulement de la séance (1 heure)

  1. Vérification orale, en classe entière, de la lecture de l'acte :
  • comment arrive-t-on à cette situation ?
  1. Lecture par le professeur de la tirade de Dom Louis dans la scène 4
  2. Discussion avec les élèves autour de la condition de noble au XVIIe siècle
  3. A l'oral, en classe entière :
  • quelle est l'attitude de Dom Louis envers son fils ?
  • quel problème de société soulève Molière à travers cette scène ?
  1. A l'oral, en classe entière :
  • quelle décision prend Dom Louis ?
  • que peut-on dire quant au silence de Dom Juan ?
  1. Trace écrite
  2. Distribution de l'acte V (à lire pour la séance suivante)


Trace écrite

Dom Louis apparaît peu dans la pièce. Il incarne les valeurs morales traditionnelles. Nous pouvons repérer trois temps dans la tirade :

  1. la lassitude de Dom Louis ;
  2. la définition du gentilhomme ;
  3. le "cas" Dom Juan.

Un problème de société

Le gentilhomme véritable n'est pas celui qui porte un nom noble, mais celui qui est gentil, c'est-à-dire brave, courageux, généreux. Le fils de Dom Louis possède le titre, mais c'est un gentilhomme qui "vit mal", c'est-à-dire un "monstre".
Il s'agit d'un problème qui dépasse le cadre de la comédie : le rang et la fortune permettent l'impunité.

Les relations père-fils

On assiste à un véritable désaveu de paternité de la part de Dom Louis. Les ancêtres le " désavouent pour leur sang " et dans la réplique suivante, Dom Louis traitera son fils de "fils indigne".
Le silence de Dom Juan est un silence de mépris envers ces valeurs morales qu'incarne son père.

Plus que l'image du père, Dom Louis incarne davantage la vengeance divine, dont il est un des instruments, et préfigure l'arrivée de la statue du commandeur.


Séance précédente

SEANCE N°7 :
L'HYPOCRISIE DE DOM JUAN (Acte V, Scènes 1 et 2)

Objectifs de la séance

  • Relever l'hypocrisie de Dom Juan
  • L'utilisation des pronoms personnels
  • L'annonce du dénouement

Déroulement de la séance (1 heure)

  1. Lecture par deux élèves des extraits des scènes 1 et 2 (manuel p.134)
  2. Individuellement, puis mise en commun : relevez dans la première scène les marques de l'hypocrisie du héros.
  • tournures pleines d'humilité
  • opposition entre vie passée, présente et future
  • volonté de rendre la conversation publique
  • flatterie à la fin

A l'oral, en classe entière : Quels avantages peut tirer Dom Juan de cette attitude ?

  1. Question 2 (manuel p.135) : Quels sentiments peuvent habiter Dom Louis à l'annonce du changement de conduite de son fils ? (il ne peut accepter la conversion de son fils et demande des "assurances")
  2. Question 5 (manuel p.135) : Quelle valeur peut-on donner, dans la seconde scène, au passage du "il" au "je" ? (Dom Juan se cache d'abord sous "il", puis il endosse le "je" qui donne plus de sincérité à son propos)
  3. A l'oral, classe entière :
  • qu'est-ce qui permet de dire que ces deux scènes annoncent le dénouement de la pièce ?
  • quel est ce dénouement ?
  1. Trace écrite

Trace écrite

Le repentir de Dom Juan ? (Acte V, Scène 1)

Cette scène fait écho à la scène 4 de l'acte IV, scène dans laquelle Dom Louis a rappelé à son fils ce qu'est la vraie noblesse.
Dom Juan sait toucher son père par son attitude repentante, en reconnaissant d'une part ses fautes et d'autre part la puissance du ciel.
Pourtant, dès la didascalie, Molière nous avertit de l'exagération de son attitude.

"Le manuel du parfait hypocrite" ! (Acte V, Scène 2)

Dom Juan se démasque dans cette scène. Sganarelle est en fait le porte-parole du pectateur naïf.
On découvre définitivement la personnalité de Dom Juan : c'est un homme hypocrite prêt à tout pour obtenir ce qu'il désire.
De plus, il n'hésite pas à lancer un défi au Ciel.

Le dénouement de la pièce

Le dénouement est au théâtre la résolution de l'intrigue, c'est-à-dire du conflit présent tout au long de la pièce.
Dans Dom Juan, dès la scène 5 de l'acte V la mort est annoncée par l'apparition d'un spectre. Dans la scène 6, la statue du Commandeur apparaît, parle, serre la main de Dom Juan et disparaît avec le libertin. Cette intervention donne à la mort de Dom Juan un caractère magique.


 

Adresse : http://lhg.free.fr - Webmestre : Christophe Escartin
Dernière mise à jour le : 11/05/2002