Le voyageur sans bagage de Jean Anouilh (1937)
 

 

Hit-Parade


Classe : Terminale BEP
Edition utilisée : Folio n°259 (1996)
Manuel utilisé : Foucher BEP (1997)
Durée de la séquence : 10 heures
Auteur : Christophe Escartin
Sur LHG depuis le : 17/01/2000


SEANCE N°1 :
L'ENTREE DANS L'OEUVRE

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Contextualiser une oeuvre
  • Etudier le paratexte
  • Distinguer dénotation et connotation
  • Formuler des hypothèses de lecture
  • Connaître les unités dramatiques

Déroulement de la séance (3 heures)

  1. Utilisation du manuel :
  • "L'air du temps..." (p.140-141)
  1. Utilisation de l'oeuvre :
  • Première et quatrième de couverture
  • Didascalie initiale
  1. Autres supports :
  • Affiche du Théâtre de l'ESPCI

Trace écrite

1. L'auteur et le contexte

Cf. manuel p.140-141.

2. Une pièce énigmatique

a. Etude de la première de couverture

DÉNOTATION
ce que je lis - ce que je vois
CONNOTATION
ce que j'en dis
TEXTE Fonctions
Couleur des lettres
Forme des lettres
IMAGE Formes
Couleurs
  1. Quels sont les liens entre le texte et l'image ?
  2. Quelles sont les hypothèses de lecture ?
DÉNOTATION
ce que je lis - ce que je vois
CONNOTATION
ce que j'en dis
TEXTE Nom de l'auteur

Titre
Jean Anouilh : (Cf. première partie)

"bagage" avec ou sans "s" : au pluriel, valises ; au singulier, fardeau intellectuel
IMAGE Homme assis qui regarde en haut


Allure de l'homme
Il pense à quelque chose, cherche quelque chose dans sa mémoire

Il a environ quarante ans.

b. L'affiche

Affiche Le voyageur sans bagage du Théâtre de l'ESPCI
Pour consulter le document, cliquez sur le titre.

DÉNOTATION
ce que je lis - ce que je vois
CONNOTATION
ce que j'en dis
TEXTE Titre
Nom de l'école de théâtre
Nom de l'auteur
Nom du metteur en scène
= caractères d'une représentation théâtrale
IMAGE Homme se regarde dans un miroir

Reflet négatif


Pas de bouche
se décrouvrir

aspect négatif du personnage (sombre, opposition)

Ne peut exprimer certaines choses

On comprend que le personnage a perdu un bagage intellectuel. Dans le miroir, il découvre son opposé.

c. La quatrième de couverture

Sur celle-ci sont rappelés le nom de l'auteur et le titre. On trouve un résumé ou un extrait.
Dans Le voyageur sans bagage, il s'agit d'un extrait. On y apprend que le personnage qui semble principal est amnésique. Le bagage que le personnage a perdu est donc la mémoire. Le personnage est en quête d'une identité. Son attitude ambiguë face à celle qu'on lui propose peut susciter la curiosité du lecteur.

Hypothèses :

  • quelle est la situation de l'homme ?
  • quelles sont ses perspectives d'avenir ?
  • quel est son âge ?
  • pourquoi est-ce une "pièce noire" ?

Il y a également une courte biographie de l'auteur.

d. La didascalie initiale

Elle présente la liste des personnages de la pièces :

  • prénom et/ou nom ;
  • statut social ;
  • relations familiales et/ou affectives.

Gaston est le personnage principal. Il est sans mémoire et sans famille. Sa famille n'est que présumée.
On peut distinguer deux groupes sociaux : maîtres et domestiques.
La présence des deux avocats nous fait nous interroger sur les intérêts de Gaston.

À la lecture de cette didascalie initiale, nous pouvons nous demander quel est le genre théâtral de la pièce.

Acte, scène et tableau

Ce sont les grandes unités dramatiques des pièces.

Acte : partie d'une pièce correspondant à une étape importante dans le déroulement de l'action.
Tableau : partie d'une pièce marquée par un changement du lieu figuré.
Scène : partie d'un acte ou d'un tableau marqué par un changement de personnage.


Séance précédente

SEANCE N°2 :
L'EXPOSITION : LES SILENCES DE L'AMNESIE

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Connaître les fonctions d'une scène d'exposition
  • Repérer la double énonciation
  • Identifier l'intrigue

Déroulement de la séance (1 heures)

Lecture du Premier Tableau (p.11-33)

Trace écrite

La double énonciation

Un texte théâtral s'adresse à plusieurs récepteurs : un personnage reçoit un message émis par un autre ; le metteur en scène et les comédiens sont informés des intentions de l'auteur concernant la mise en scène ; mais le message est émis surtout à l'intention du spectateur.
La présence de ce dernier destinataire donne du sens aux conventions de la scène d'exposition. Les personnages font mine de s'informer des événements passés et de la situation présente.
Toute parole théâtrale possède un double émetteur (l'auteur et le personnage) et vise un double destinataire (le personnage et le public).

1. Annoncer l'intrigue

On parle de Gaston, on lui parle ms il ne parle pas.
Ainsi, on connaît le sujet de la pièce et le personnage principal.

2. Présenter le passé

Enfance inconnue

Gaston amnésique a été retrouvé dans une gare

Pendant 15 ans, Gaston n'a pas eu de traitement

Pendant 3 ans, Gaston reçoit des visites de familles

Depuis 3 mois, le Dr Jibelin décide que Gaston ira voir des familles.

/

Printemps 1918 Asile à Pont-au-Bronc (18 ans)

A partir de 1933

Jusqu'en 1936

1936


Séance précédente

SEANCE N°3 :
GASTON FACE AUX AUTRES PERSONNAGES

Séance suivante

Objectifs de la séance

  • Etudier les rapports de force au théâtre
  • Repérer et analyser le noeud de l'action, le dénouement, le coup de théâtre et le deux ex machina
  • "Initiation" à l'étude psychologique des personnages

Déroulement de la séance (3 heures)

Lecture de l'intégralité de la pièce indispensable

Lecture en classe des passages suivants :

  • Tableau III, p.64-72
  • Tableau V, p.99-100
  • Tableau V, p.104-113

Trace écrite

La scène théâtrale est toujours le lieu d'un rapport de force. L'analyse du Tableau I a préparé le lecteur à un affrontement. Les forces qui 'sopposent sont :

  • un homme amnésique (Gaston) et la famille ;
  • un personnage et son double (Gaston face à lui-même).

1. Lecture tabulaire de la pièce

a. Présence en scène

Le personnage de théâtre peut s'analyser à partir de nombreux indices :

  • sa présence en scène ;
  • ses prises de paroles ;
  • ses entrées et ses sorties ;
  • ses relations aux autres ;
  • ses faits et gestes, ses actes, ses décisions...

Lecture tabulaire du Voyageur sans bagage (document élèves)
Pour consulter le document, cliquez sur l'intitulé.

b. Constats

Gaston

Il est d'abord effacé (Tableau I) puis il est toujours présent. Cela montre que l'action est organisée autour de lui.

La famille

La famille, au complet dans la fin du premier tableau, apparaît isolément dans la suite de la pièce avant de disparaître totalement.

2. Gaston face à la famille

a. Gaston et Mme Renaud

Gaston découvre sa mère présumée

Pages 64-66

Mme Renaud Gaston
Enjeu : présenter à son fils Jacques, sa famille son entourage Enjeu : néant
Initiative de la parole : "tu", longueur des répliques, formules injonctives Echo ironique
Personnes présentées : Tante Louise ; Cousin Jules ; Gérard Dubuc ; Mme Bouquon

Pages 64-66

Mme Renaud Gaston
Enjeu : néant Enjeu : connaître ses anciennes joies
Fais écho avec embarras Initiative parole, questionne
Emploi de "je" Emploi de "vous"

Le troisième tableau met en évidence le décalage entre ces deux personnes. La parole, au lieu de rapprocher les individus, les sépare.

Mère et fils : un conflit tragique

La ponctuation marque les émotions.
Par les didascalies, on voit réapparaître le passé.

b. Gaston et Valentine

Valentine apprend à Gaston la présence d'une cicatrice (Tableau III). Cependant Gaston nie son existence (Tableau V). En fait il décide de na pas être Jacques Renaud.

3. Gaston face aux autres personnages

a. Gaston et le petit garçon

Le petit garçon échappe au groupe :

  • spatialement (il recherche le petit endroit) ;
  • il est orphelin ;
  • c'est un enfant.

L'intervention du petit garçon est destinée à relancer l'intérêt de l'action : elle offre à Gaston l'opportunité d'un choix.

Les éléments de l'action théâtrale

Exposition : présente l'intrigue et les personnages.

Noeud de l'action : point culminant du conflit.

Dénouement : résolution du conflit.

Coup de théâtre : renversement inattendu de la situation.

Deus ex machina (dieu descendu grâce à une machinerie) : dénouement surnaturel provoqué par l'irruption, miraculeuse d'un personnage investi d'un certain pouvoir qui vient dénouer la situation.


Séance précédente

EVALUATION
(2 heures)

Séance suivante

Tout texte théâtral - didascalies et discours des personnages - regorge de références à des objets du monde. Dans une S.uvre qui raconte les efforts d'un homme ou d'une famille à retrouver le passé, le nombre des objets ne surprendra pas : témoins du temps passé, ne vont-ils pas réveiller les souvenirs, authentifier les liens familiaux supposés, combattre l'amnésie ?

Vous répondrez aux questions suivantes après avoir lu les passages précisés ci-dessous :

  • de " Mme Renaud, lui montrant une grosse malle " (page 44) à " ...de vous demander quel ami a été le mien. " (page 46)
  • de " La chambre de Jacques. " (page 85) à " ...si nous arriverons à nous en débarrasser sans dégâts ?... " (page 86) et de " Le valet de chambre passe près d'elle& " (page 88) à " Vous l'avez dit : c'est passé. " (page 89)

Les objets dans Le voyageur sans bagage
Pour consulter le texte, cliquez sur le titre.

Connaissance de la pièce (3 points)

Les animaux empaillés du cinquième tableau, convoqués par l'auteur pour figurer en bonne place dans le cortège familial, peuvent être considérés comme une métaphore de la famille bourgeoise.

  • Après avoir rapidement expliqué ce qu'est une métaphore, vous dresserez, en quelques lignes, un portrait de la famille à partir de vos connaissances.

Compréhension des passages (9 points)

Avec les autres objets, notamment la malle et les jouets du troisième tableau, les animaux empaillés sont l'image d'un milieu figé, un milieu de mort.

  • Relevez, dans l'évocation des objets au début des troisième et cinquième tableaux, tous les mots et expressions qui évoquent la cruauté et la mort.
  • Quel portrait de Jacques, au troisième tableau, nous présente l'évocation de ses jouets et de ses jeux ? Quelle est la réaction de Gaston ? Que réclame Gaston après avoir fermé la malle aux jouets ? Commentez le contraste avec les souvenirs précédents.
  • Quelle mise en scène proposeriez-vous pour mettre en valeur le rapprochement entre les animaux empaillés et la famille ? Pensez en particulier aux déplacements, mais aussi aux objets : placeriez-vous de vrais ou de faux animaux empaillés ? quels seraient leur taille, leur matière, les habits des acteurs, les décors, etc. ?

Activité d'écriture (8 points)

Réécrivez l'extrait du troisième tableau en un récit d'environ vingt-cinq lignes. Vous prendrez garde à ne pas oublier le décor (reportez-vous à la didascalie initiale du tableau !), à présenter les personnages, etc. De plus, les répliques ne devront pas toutes être rédigées au style direct !


Séance précédente

SEANCE N°4 :
LES TRAITS D'UNE TRAGEDIE

Objectifs de la séance

  • Rappel des caractéristiques de la tragédie
  • Etudier le schéma actantiel

Déroulement de la séance (1 heure)

Trace écrite

La pièce d'Anouilh présente des caractères propres à la tragédie :

  • famille déchirée ;
  • son amnésie fait de Gaston un être exceptionnel ;
  • conflit mère-fils ;
  • dénouement.

Pourtant les deux tableaux qui mettent en scène les domestiques sont proches de la comédie : on y retrouve tous les types de comiques (voir module sur la mise en scène).

Schéma actantiel

Le destinateur est celui qui charge le héros d'accomplir une tâche ou une mission.

Le destinataire est celui dans l'intérêt de qui est accomplie la tâche.

Le sujet est celui dont le désir organise l'action.

L'objet est l'objet de la quête du sujet, ce qu'il désire obtenir.

L'opposant est celui qui s'oppose à l'accomplissement de la tâche.

L'adjuvant est celui qui aide le sujet dans l'accomplissement de cette tâche.


 

Adresse : http://lhg.free.fr - Webmestre : Christophe Escartin
Dernière mise à jour le : 11/05/2002